Carnet de voyage: l’arrière pays niçois

Carnet de voyage: l’arrière pays niçois

  • Post category:Carnets de Voyage
  • Reading time:2 mins read

En général, quand on vient à Nice il y a les « classiques » à voir absolument, Cannes, Antibes, Monaco par exemple, mais il y aussi tous ces petits villages cachés dans la montagne Entrevaux, Coaraze, Luceram…. Nous vous proposons de sortir des sentiers battus et d’aller visiter ces petits villages encore peu connus (même par les niçois) tous situés dans ce qu’on appelle « l’arrière pays » (= la région située en arrière d’une région côtière). L’image glamour et Jet Set de la Riviera laisse place à l’image d’une France d’autrefois: villages perchés, petites ruelles sinueuses, clochers d’églises… une vraie carte postale! Alors on en profite on prend son sac à dos, on met ses baskets et on va se promener dans notre belle région!!

Vous devrez d’abord faire une halte au village de Coaraze. Perché à 650m d’altitude il est surnommé  « le village du soleil » et autour de lui s’étendent des hectares de mimosas, oliviers, pins et cyprès. Flânez (se promener sans but précis) dans les ruelles médiévales et admirez les nombreux cadrans solaires, un voyage dans le temps. Coaraze est classé l’un des plus beaux villages de France quand même!!

Partez ensuite à l’assaut de Peillon, village médiéval fortifié et perché contre une falaise. La visite se mérite (on vous a conseillé de mettre des baskets!) mais ouvrez bien les yeux, des surprises se cachent à chaque coin de rue: église baroque, fontaines et lavoirs rythmeront votre visite.

Enfin arrêtez vous à Peira Cava, première station de sports d’hiver de la région où Marc Chagall, André Gide ou encore Maurice Chevalier ont séjourné. A moins d’une heure de route de Nice, Peira Cava est un endroit privilégié pour les amateurs de nature et de grands espaces. En hiver, avec son manteau blanc, le village retrouve son charme d’autrefois. 

Alors on laisse (temporairement) sa serviette et ses tongs et on s’offre une parenthèse nature authentique!

Laisser un commentaire