Que vont préparer nos professeurs pour le repas de Noël ?

Que vont préparer nos professeurs pour le repas de Noël ?

  • Post category:Découvrir Idiom
  • Reading time:3 mins read

Alors plutôt traditionnelles ou inventives….. Que vont préparer nos professeurs pour le repas de Noël ?

Anne Laure : « Cette année pour le repas du 25 à midi, nous commençons par du foie gras avec un verre de Sauternes hum ! Je pourrais en manger des kilos ! Nous continuons avec un filet de bœuf en croûte, fait par ma maman, accompagné de petites pommes de terre au four, plateau de fromages italiens et bien sûr la traditionnelle bûche glacée mais aux marrons cette année. Bonjour les kilos mais c’est pas grave c’est Noël ! Cette année, je vais essayer de faire des truffes au chocolat pour prendre avec le café ».

Sihame : « Cette année, malheureusement, nous ne serons que 4 personnes Covid oblige… Pas de grands buffets en famille. Alors il nous reste la raclette pour se sentir dans les montagnes, le rhum pour se sentir dans les îles et la fameuse bûche de Noël que nous mangeons avec grand plaisir chaque année ! »

Eve : « Notre tradition, c’est de commencer le repas par un énorme plateau de fruits de mer. Cette année, mon frère prépare un plat typiquement niçois : la poche de veau farcie. La farce est à base de riz, de blettes, de viande de veau et d’œufs durs. On l’accompagne de nombreux légumes de saison comme les navets, les carottes et quelques champignons. Dans ma famille, on fait aussi les 13 desserts provençaux (c’est une ancienne tradition provençale qui consiste à présenter 13 desserts sur une table pendant 3 jours, on trouve par exemple le nougat, les figues sèches ou les noisettes). On finit le repas par une glace au citron vert et un petit limoncello pour digérer. »

Aurélie : « Cette année, nous avons décidé de rester traditionnels : du saumon, du foie gras et un chapon aux marrons en plat principal (similaire à la dinde ou au poulet mais en plus tendre) mais les enfants ont absolument demandé des frites en accompagnement. Du coup, ce sera chapon et frites ! Et une bûche en dessert au chocolat évidemment ! »

Laurence : «  Comme je ne mange pas de viande, Noël c’est toujours un peu compliqué pour ma mère. C’est la seule fois de l’année où elle accepte de me faire des croquettes aux crevettes, une spécialité belge qui nécessite beaucoup de travail mais j’adore ça ! En général, le reste de la famille mange un chapon le 24 au soir et cette année j’ai demandé une belle assiette avec plein de légumes différents. Le 25 à midi c’est poisson, de la lotte cette fois-ci. Par contre, tradition oblige, on prend un grand plateau de fromages chez le fromager de La Turbie et une bûche de la pâtisserie Lac ou Delibo. Et on ne boit que du champagne ! Pour Noël on se la joue chic ! »

Bonnes fêtes à tous !

Laisser un commentaire